Sgt. Pepper Lonely Hearts Club Band

Excerpt from the book : What's big and purple and lives in the ocean? The Moby Grape Story by the Author: Cam Cobb.

ISBN 978-1-911036-31-9

Sgt. Pepper's Lonely Hearts Club Band was a cultural landmark. It took 700 studio hours to create between November 1966 and April 1967, the results exploring new possibilities in terms of words and music, as well as technology and production. While The Beatles' previous LP, Revolver, expanded the rock-pop universe and brought on (or synthesized) new paradigms – baroque pop, Motown rock, psychedelic rock, raga rock, and so on – Sgt. Pepper thrust pop into the terrain of symphonic music, art rock, tempo rubato, and more. It pushed popular music into a new space, its lyrical sketches overlapping Edwardian nostalgia with the contemporary psychedelic social milieu, blending them with fresh soundscapes of studio wizardry (or trichery, depending on your point of view).

 

In the Revolver-Pepper period, The Beatles – in collaboration with producer George Martin and engineer Goeff Emerick – made an assortment of technological leaps, including work with vari-speeding, automatic double tracking (ADT), reverse taping, pitch control, dynamic range compressor, and so on. Following the band's use of full orchestra, a string nonet (with harp), mixed-media application, a tabla and swarmandal with tamburas, and other combinations, instrumentation and arrangement within the rock-pop idiom were changed forever.

 

The impact of Pepper began with the release of the Strawberry Fields Forever b/w Penny Lane single in February '67. Then, a few months later, came the highly anticipated LP. There had not previoustly been an album like it, and the entire pop world shifted on its release.

Sgt. Pepper Lonely Hearts Club Band a été un point de repère culturel. Il a fallu 700 heures de studio entre novembre 1966 et avril 1967 pour créer une telle œuvre, et obtenir les résultats explorant de nouvelles possibilités en termes de mots et de musique, ainsi que de technologie et de production. Alors que le précédent album de ''The Beatles'', Revolver, élargissait l’univers rock-pop et introduisait (ou synthétisait) de nouveaux paradigmes - pop baroque, rock Motown, rock psychédélique, raga rock, etc. - Sgt. Pepper fait irruption dans le monde de la musique symphonique, de l’art rock, du tempo rubato, etc. Il a poussé la musique populaire dans un nouvel espace, ses esquisses lyriques chevauchant la nostalgie édouardienne avec le milieu social psychédélique contemporain, en les mélangeant à de nouveaux paysages sonores de magie de studio (ou de tricherie, selon votre point de vue).

 

Durant la période Revolver-Pepper, The Beatles - en collaboration avec le producteur George Martin et l’ingénieur Goeff Emerick - ont réalisé une série de sauts technologiques, notamment des travaux à vitesse variable, doublage automatique sur plus d'une voie d'entrée (ADT), enregistrement inversé, contrôle de la hauteur tonale, compresseur de gamme dynamique, etc. Suite à l'utilisation par The Beatles d'un orchestre complet, un nonet à cordes (avec harpe), une application multimédia, un tabla et un swarmandal avec tamburas, ainsi que d'autres combinaisons, l'instrumentation et l'arrangement au sein de l'idiome rock-pop ont été changés à jamais.

 

L’impact de Pepper a commencé avec la sortie du 45 tours 

Strawberry Fields Forever  b / w  Penny Lane   en février 1967. Quelques mois plus tard, le très attendu LP est arrivé. Il n’y avait pas eu auparavant un album de ce type, et tout le monde de la pop a changé depuis sa sortie.